Pompéi, de Robert HARRIS


Pompeii-Robert-HarrisL’auteur du roman Imperium s’intéresse ici à un autre événement phare de la Rome Antique, resté dans toutes les mémoires grâce aux recherches archéologiques qui ont pu y être menées : le drame de Pompéi.

Roger Harris adopte un point de vue assez original puisque le héros est un jeune ingénieur, originaire de Rome, et qui vient d’arriver dans la région pour son travail. Le récit débute quelques jours avant le drame, chaque chapitre s’ouvrant par une citation traitant de volcanologie, ce qui entraîne une montée en tension progressive… Les heures s’égrènent peu à peu avant l’événement final, comme un compte à rebours inexorable.

Cependant, j’ai trouvé que la « magie » n’opérait pas, la faute en incombant en premier lieu aux différents protagonistes, trop convenus et pas du tout attachants. Les dialogues sont souvent artificiels et de ce fait l’intrigue amoureuse n’est pas crédible. Par ailleurs, l’intrigue policière qui est développé n’est pas non plus réussie du fait d’un manque de suspense et d’originalité.

Quant à la partie sensée être la plus intéressante, à savoir celle qui traite véritablement de l’éruption, elle souffre de descriptions techniques longuettes et aurait méritées, à mon avis, d’être plus approfondie en ce qui concerne certains aspects (réaction des habitants, des autorités romaines, devenir de Pompéi…)

Toutefois, l’histoire se lit avec plaisir, car l’écriture de l’auteur est agréable et il réussit parfaitement à retranscrire l’atmosphère de la région, notamment la torpeur de ce sud de l’Italie, avant que le Vésuve ne se réveille… De même, les aspects historiques sont bien traités, on en apprend davantage sur la Rome Antique, l’ingénierie romaine ou sur certaines figures historique telles que Pline et son neveu.

>>>

En conclusion, l’intrigue aurait dû être davantage centrée sur Pompéi même et ses habitants plutôt que sur les aventures amoureuses et policières d’un ingénieur romain, pour réellement avoir un intérêt.


Les petits [+] : l’écriture agréable, les aspects historiques bien traités, l’atmosphère et la montée en tension très bien retranscrites

Les petits [-] : les personnages et les dialogues artificiels, l’intrigue policière et amoureuse peu crédible, quelques descriptions trop techniques


Autour du roman :

Imperium est un livre du journaliste et écrivain britannique Robert Harris, publié en 2006 aux éditions Plon.


L’intrigue :

« Le temps est lourd en cette dernière semaine d’août de l’an 79, l’atmosphère étouffante dans la somptueuse baie de Naples ou de nombreux Romains sont venus savourer les derniers jours de l’été.

Une étrange odeur de soufre flotte dans l’air. Attilius, jeune ingénieur chargé de l’entretien du gigantesque aqueduc qui alimente la baie en eau potable, est inquiet. Son prédécesseur a disparu sans laisser de traces… et le Vésuve se réveille. Les signes du désastre se multiplient. Attilius pressent que la ville de Pompéi se prépare à vivre ses dernières heures et tente l’impossible pour sauver la vie de Corelia, la fille de son pire ennemi, dont il est tombé amoureux. »

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *