Les Esprits de l’Océan, d’Eden ROBINSON


esprits_oceanTexte puissant et original, Les Esprits de l’océan d’Eden Robinson fait partie de ces romans qui prennent le lecteur à cœur et ne le lâchent plus.

L’intrigue se déroule de nos jours, en Colombie britannique, dans la réserve indienne des Haisla. L’héroïne, Lisamarie, attends anxieusement des nouvelles de son frère, porté disparu en mer, ce qui la conduit à se remémorer les temps marquants de leur enfance et de leur adolescence…

Ce roman est d’abord une réflexion, une description d’une communauté en particulier, celle des Haisla. Je trouve que ces réserves indiennes modernes sont difficiles à imaginer vue d’ici, et ce roman parvient parfaitement à décrire ce mélange de tradition et de modernité, cette ambiance que je qualifierais de « prolétaire », les difficultés sociales, mais aussi cette proximité avec la nature, qui caractérisent celle-ci. D’ailleurs, Eden Robinson, l’auteure, est elle-même originaire de la communauté qu’elle décrit, ce qui explique sûrement cette justesse dans le propos.

Dans Les esprits de l’océan, il est également question de la famille, des liens tissés dans une communauté, des souffrances que l’on éprouve et des erreurs que l’on commet & de la manière dont chacun apprend à vivre avec les douleurs qui l’habitent.

J‘aime les livres aux ambiances mélancoliques et évocatrices, et c’est ce qui caractérise totalement ce roman. Que ce soit dans la description des lieux (notamment la formidable nature au sein de laquelle vivent les Haislas), des relations entre les personnages ou des moments qu’ils partagent, il y a une émotion qui se dégage.

Un autre point fort de ce livre ce sont ses protagonistes : pas de caricatures ou de clichés mais des personnages qui tout en ayant une personnalité forte et affirmée, sont crédibles et attachants. Lisamarie, l’héroïne, est un mélange de force brute, de joie de vivre, tout en révélant des aspects plus sombres de sa personnalité du fait des douleurs qu’elle traverse, en particulier la mort de certains de ses proches.

De plus, j’ai adoré la façon dont Les esprits de l’Océan est écrit – tous les pans de l’intrigue s’entremêlent parfaitement, les ellipses temporelles sont parfaitement maîtrisées.  Le seul point négatif que je peux mentionner (et uniquement parce que j’étais très prise par ma lecture) est le côté particulièrement mélancolique et triste de ce roman, qui m’a beaucoup touchée.

>>

A découvrir absolument !


Les petits [+] : l’écriture, les personnages, l’ambiance, l’intrigue

Les petits [-] : les aspects sombres et mélancoliques du roman


Autour du roman :

Les Esprits de l’Océan (Monkey Beach) est le second roman publié par l’auteure canadienne Eden Robinson (en 2000 au Canada et en 2002 en France).


L’intrigue :

Perdue parmi les ombres froides des côtes de Colombie britannique, Kitamaat est la principale localité de la réserve indienne des Haislas. C’est dans ce village du bout du monde, là où la terre glisse à la rencontre de l’océan Pacifique, qu’est ancré le roman d’Eden Robinson. Ce récit envoûtant est celui d’un drame qui plane et menace une famille et une communauté : un jeune homme, parti pêcher en mer, est porté disparu après une violente tempête. Au cœur de l’attente et de l’incertitude, Lisamarie, sa sœur aînée, est bien décidée à découvrir la vérité. Comme autant de présences invisibles, fantômes et esprits issus de traditions ancestrales vont accompagner sa quête et se frayer un chemin dans sa vie.

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *