Les Enfants de Mars, de Gregory BENFORD


enfants_marsSi Les enfants de Mars est bien une œuvre de fiction, elle m’a frappée de par son réalisme. Situés dans un avenir très proche (2015), il est en effet aisé d’imaginer que les événements qui se déroulent dans le roman rejoignent bientôt la réalité. On y découvre une équipe d’astronautes engagés dans une nouvelle « course à l’espace » pour être les premiers à atteindre Mars, et ce pour le profit d’une multinationale !

Très bien documenté, l’auteur livre un roman agréable à lire où les considérations technologiques et scientifiques, très présentes comme dans la plupart de ce type d’ouvrage, ne sont pourtant pas un obstacle à la compréhension du lecteur, ce que j’ai particulièrement apprécié.

Ce sont les enjeux financiers et médiatiques de l’expédition détaillés dans ce livre qui constituent la véritable réussite du roman et permettent d’aller au-delà du cadre de l’expédition spatiale. En outre, ces aspects entrent parfaitement en résonance avec les dynamiques et les questionnements de notre époque.

Lhéroïne est attachante et j’ai aimé les nombreux retours en arrière, qui donnent davantage de profondeur au récit. Pour une fois, j’ai trouvé qu’ils apportaient vraiment quelque chose de positif à l’intrigue, sans l’alourdir ou la ralentir. J’ai cependant regretté que le dénouement laisse un peu le lecteur sur sa faim…

Au final, on se laisse facilement charmer par ce roman qui permet de passer un agréable moment.


Les petits [+] : le réalisme de l’intrigue, l’accent porté sur les enjeux financiers et médiatiques d’une expédition sur Mars, l’écriture

Les petits [-] : le dénouement un peu décevant, un roman qui ne dépasse pas le simple divertissement


Autour de l’œuvre :

Ce roman a été publié en 1999 par l’auteur américain Gregory Benford, par ailleurs professeur de physique et chercheur en astrophysique.


L’histoire :

« 2015 : la mission habitée qui partait pour Mars est un échec tragique : la fusée explose en vol. Le gouvernement abandonne aussitôt le projet. Axelrod, un milliardaire, décide alors de créer un consortium, soutenu par les principales multinationales. Enjeu : gagner la prime de trente milliards de dollars offerte pour atteindre Mars. Méthode ? Prendre tous les risques. Matériau : quatre astronautes, décidés à risquer leur vie pour décrocher le jackpot ! »

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *