Le Vieux qui ne voulait pas fêter son Anniversaire, de Jonas JONASSON


vieuxAvec la sortie au cinéma de l’adaptation du roman Le Vieux qui ne voulait pas fêter son Anniversaire, les présentoirs étaient remplis d’exemplaires de ce roman… ce qui m’a donné envie de le découvrir à mon tour !

Ce livre nous emmène sur les traces d’Allan Karlsson, un centenaire suédois bien décidé à s’échapper de la maison de retraite dans laquelle il vit, où l’on est déterminé à le priver d’alcool et à lui préparer une fête pour son anniversaire. Cette fuite (ainsi que le vol d’une valise) est le début d’une série d’aventures plus rocambolesques les unes que les autres.

Parallèlement, nous découvrons les différents épisodes qui ont marqué l’existence de ce centenaire, qui a eu affaire, directement ou non, à beaucoup des grands événements et leaders du XXème siècle…

Ce roman, souvent absurde, complètement loufoque, ne cherche pas à être réaliste, et de ce fait, nous amène de surprise en surprise. Ce que j’ai préféré est la manière dont l’auteur réécrit à travers les actions d’Allan (pourtant allergique à la politique) tant d’événements historiques majeurs (la victoire du communisme en Chine, la découverte de la bombe atomique, la mort de Staline, le Watergate, etc.).

C‘est original, surprenant, et cela met intelligemment en lumière l’absurdité des conflits humains, qu’ils soient motivés par des motifs politiques ou religieux.

L‘humour noir domine, à travers les actions d’Allan, vrai naïf dangereux, qui n’hésite pas à zigouiller ceux qui se mettent en travers de son chemin, tout en offrant toujours une aide sincère à ceux qu’il trouve sympathique.

Je ne me suis jamais ennuyée en lisant ce livre, bien écrit, jouissif, drôle, qui nous emmène sur des territoires littéraires trop peu souvent utilisés. Bien sûr, il est difficile de s’identifier aux personnages et à leurs aventures déjantées, tant elles sont irréalistes, mais ils n’en sont pas moins attachants. La bande qui se réunit autour d’Allan est un ramassis de petits criminels et de ratés qui fondent ainsi la famille qu’ils n’ont jamais eue.

>>>

Un livre à part, original, drôle et déjanté, à lire pour passer un bon moment (et rafraichir sa mémoire sur la guerre froide ;-)) !


Autour du roman :

Le vieux qui ne voulait pas fêter son Anniversaire (Hundraåringen som klev ut genom fönstret och försvann) est le premier roman a avoir été publié par le suédois Jonas Jonasson en 2009 (2011 en France). Devant le succès mondial du roman, celui-ci a été adapté au cinéma en 2014 par le réalisateur suédois Felix Herngren.


La bande-annonce du film :


L’intrigue :

« Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au coeur de l’histoire du XXe siècle. Car méfiez-vous des apparences ! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d’un siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, et avec quelques coups de pouce du destin, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’événements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao… »

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *