Le Grand Silence, de Robert SILVERBERG


grand_silenceL‘intrigue de ce roman de science fiction est très classique : après que des extraterrestres aient envahi la Terre, la résistance humaine s’organise pour y faire face. Toutefois, plusieurs éléments permettent à ce roman de se singulariser.

D’abord, le récit se déroule sur plusieurs dizaines d’années et met en scène plusieurs générations d’une même famille ! Cette temporalité permet de prendre la mesure de l’invasion subie par la Terre et de créer un cadre réaliste et complet. Le récit se concentre moins sur les conflits que sur les affres de l’occupation et de la résistance.

Cette résistance est principalement décrite du point d’une famille américaine, les Carmichael. On découvre le destin successif de ses membres, qu’il s’agisse de la lutte qu’ils mènent contre les envahisseurs, de leur survie sur une terre bouleversée ou de leurs aventures sentimentales. Cette chronique familiale sort de l’ordinaire pour un roman de science fiction et est aussi ce qui en fait l’intérêt. En effet, on suit avec plaisir cette « entreprise familiale » qui a fait du combat contre les extraterrestres, sa raison d’être.

Ces derniers se distinguent également de ceux campés dans la plupart des ouvrages contemporains de science fiction. Ce sont des créatures surpuissantes mais dont on ne connait que quelques caractéristiques, et avec qui toute communication est impossible. Cet aspect m’a d’ailleurs déçue surtout lorsqu’on le compare à la complexité des situations et des personnages extraterrestres que l’on trouve dans de nombreux autres ouvrages.

Toutefois, ce choix se comprend comme une référence aux classiques de la science fiction et notamment à H. G. Wells et son roman La Guerre des Mondes, publié en 1898. Cette référence se retrouve évidemment à travers l’intrigue développée par Robert Silverberg et elle est parfaitement assumée puisqu’elle est mentionnée dès le début par le narrateur. Enfin, l’auteur a conçu le final de son roman, qui ne laissera par les lecteurs indifférents, comme un ultime hommage.

Comme toute chronique, Le Grand Silence alterne des passages plus ou moins réussis et des personnages plus ou moins attachants, mais c’est un roman qui se lit avec plaisir et facilité.

>>>

Il revisite avec bonheur l’une des intrigues les plus classiques de la science fiction, mais ne comblera sans doute pas les amateurs d’une science fiction plus en nuances.


Les petits [+] : l’aspect « chronique familiale », les références au roman La Guerre des Mondes

Les petits [-] : l’histoire trop classique, les personnages extraterrestres trop simplistes


Autour de l’œuvre :

Le Grand Silence (The Alien Years) a été publié par l’écrivain américain Robert Silverberg en 1998 et publié en langue française en 1999.

Robert Silverberg a reçu en 2004 le titre de Grand Maître de la science-fiction, décerné par l’Association des auteurs américains de science-fiction, pour l’ensemble de son œuvre.


L’histoire : 

« Surgis de nulle part, les extraterrestres ont débarqué sur la Terre pour s’installer dans les principales métropoles du globe : Los Angeles, New York, Londres, Prague, Paris… Indiciblement beaux ou incroyablement hideux — les avis sont partagés sur les géants d’outre-espace — , refusant toute communication depuis les enclaves impénétrables où ils se sont enfermés, ils dirigent la planète selon des voies mystérieuses par l’intermédiaire de collaborateurs humains télépathiquement asservis. Communications, gouvernements et systèmes bancaires disparaissent, plongeant le monde dans le chaos. Coupures d’électricité à grande échelle, pandémies, déportations et exécutions massives sanctionnent les tentatives de rébellion. Les Entités, comme on les appelle, sont venues, Elles ont vu, Elles ont vaincu. Mais pas sur toute la ligne… En Californie du Sud, le vieux colonel Carmichael prêche la Résistance au milieu de son clan rassemblé dans les collines de Santa Barbara. Ex-hippie ou ex-militaire, escroc repenti ou musulman mystique, professeurs d’université ou informaticiens de haute volée, au fil des générations, la pittoresque tribu Carmichael va unir ses compétences pour bouter l’envahisseur hors de la Terre… »

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *