Le Diable s’habille en Prada, de Lauren WEISERBERG


prada1Un peu de légèreté pour ce début de printemps… et retour sur ce best-seller de la chick lit, Le Diable s’habille en Prada, que j’ai découvert il y a quelques années…

Ce roman est inspiré par une histoire vraie, celle vécue par l’auteure Lauren Weisberger, ce qui lui confère une saveur particulière.

On découvre au fil des pages les affronts et les obstacles auxquels doit faire face l’héroïne, qui a accepté un boulot en tant qu’assistante de Miranda Priestly, la tyrannique rédactrice en chef du plus grand magazine de mode des Etats-Unis, afin de faire progresser sa carrière dans le monde du journalisme.

Ces péripéties offrent souvent l’occasion de sourire, sans toutefois arriver à provoquer le rire. De ce constat provient une impression de longueur mais surtout de répétition. En effet, les divers rebondissements sont basés sur le même schéma : l’héroïne est confrontée à une difficulté insurmontable par la faute de sa « diabolique »  patronne, difficulté qu’elle parvient finalement à surmonter.

L’univers de la mode est décrit avec moquerie mais la prada2critique n’est jamais très profonde, le cynisme jamais vraiment utilisé. Au fond, mon principal regret quant à cet ouvrage est que l’héroïne, bien qu’elle rejette au final cet univers au profit de valeurs différentes (amitié, famille, respect de soi) nous dépeint un monde relativement sympathique dont l’existence et les principes ne sont pas pas remis en question.

Le propos reste léger ce qui empêche le lecteur de réellement plaindre son héroïne ou de s’y identifier. Néanmoins, tout cela se lit avec beaucoup de plaisir et de facilité.

>>>

Un agréable moment pour un roman aussi superficiel que son propos.   


Autour du roman :

Le Diable s’habille en Prada (The Devil Wears Prada) est un roman de l’écrivaine américaine Lauren Weisberger, publié en 2005. Il a  été adapté au cinéma en 2006 avec Anne Hathaway et Meryl Streep dans les rôles titres.


L’intrigue :

« Andréa Sachs est une jeune diplômée en littérature de 23 ans. Elle rêve de devenir journaliste dans le prestigieux New Yorker. Mais commencer une carrière de journaliste à New-York et parvenir en même temps à payer son loyer n’est pas si facile. A priori, Andrea Sachs n’a pas le bon profil pour intégrer le milieu ultra fermé de la mode. Pourtant, elle décroche le poste dont rêvent des milliers de jeunes femmes à New York : devenir l’assistante personnelle de Miranda Priestly, la rédactrice en chef de Runway, le plus élitiste des magazines. Elle découvre vite un personnage tyrannique, fascinant et redoutable. Andréa envisage ce travail comme un tremplin vers la carrière de journaliste dont elle rêve. Elle décide donc de s’investir sans compter dans ce milieu superficiel où elle ne connaît rien. »

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *