La Trilogie de l’Empire, de Raymond E. FEIST & Janny WURTS


empire2Le cadre de cette trilogie est inspiré de la société japonaise médiévale. On retrouve cette influence aussi bien dans les mentalités des personnages et les règles et traditions qui régissent cet univers, que dans l’atmosphère de cette trilogie. Ces éléments colorent l’œuvre toute entière et lui confère une originalité bienvenue dans le monde de la fantasy, le plus souvent très « occidentalo-centré ».

La Trilogie de l’Empire relate le destin de Mara qui devient, après la disparition de son père et de son frère, l’unique héritière du clan des Acoma et se retrouve alors entraînée dans les manœuvres tortueuses de sa caste, dans l’espoir de sauver sa maison de la ruine et de la honte.

L’un des éléments centraux de l’intrigue est le Jeu du Conseil, qui renvoie aux manœuvres politiques complexes auxquels se consacrent les nobles de l’Empire Tsurannuani. On suit avec intérêt les coups bas, trahisons, alliances, jeux de pouvoirs qui se succèdent et qui réservent leur lot de surprises. Il en découle une trilogie pleine de tension et de suspense…

L’un des autres points forts de cette trilogie est son héroïne, Mara, dont j’ai trouvé l’évolution psychologique particulièrement intéressante. Personnage au départ assez manichéen, fort mais rempli de préjugés, elle change au fur et à mesure du développement de l’intrigue, notamment grâce à l’amour qui se noue entre elle et celui qu’elle ne voit au départ que comme un « barbare ». Grâce à lui, elle apprend à porter un regard différent sur son monde et à remettre en cause des préjugés profondément ancrés, un développement de l’intrigue que j’ai particulièrement apprécié. La galerie de personnages de ces trois romans est d’ailleurs particulièrement réussie.

Ces trois tomes se lisent avec facilité et « sans répit » pour le lecteur : au fur et à mesure du développement de l’intrigue, les enjeux se précisent et suscitent une véritable tension (ainsi que les titres de la trilogie le reflètent d’ailleurs de manière bien trop transparente !).

En résumé, il s’agit d’une trilogie de fantasy à l’atmosphère japonisante, où se mêlent machinations politiques tortueuses et relations personnelles fortes, et que je recommande sans hésitation !


Autour des romans :

Cette série de fantasy, co-écrite par les auteurs américains Raymond E. Feist et Janny Wurts, se compose de 3 tomes :

  • Fille de l’Empire (publié en 1987 en langue anglaise et en 2000 en français)
  • Pair de l’Empire (publié en 1990 en langue anglaise et en 2001 en français )
  • Maîtresse de l’Empire (publié en 1992 en langue anglaise et en 2004 en français)

La Trilogie de l’Empire se déroule dans le monde de Kelewan, parallèle au monde de Midkémia inventé par Raymond E. Feist et dans lequel se déroulent nombres de ses œuvres, dont les fameuses Chroniques de Krondor.

  • La page consacrée à la trilogie sur le site de l’éditeur Bragelonne


L’intrigue :

« Elle s’appelle Mara.
Elle devait rentrer au couvent pour le reste de sa vie, mais le destin en a décidé autrement. La mort de son père et de son frère la propulse du jour au lendemain dame du clan Acoma. À dix-sept ans à peine, elle se retrouve à la tête de l’une des familles les plus prestigieuses qui soient. La lutte pour la survie commence…
Car dans l’empire, les nobles s’affrontent pour le pouvoir au sein du terrible jeu du Conseil. Intrigues, complots, alliances : tous les coups sont permis tant que les traditions sont respectées. Lorsqu’on est une femme dans un monde d’hommes, comment restaurer l’influence de sa maison ? Comment rester crédible au Conseil sans risquer la mort ?
Seul un pari désespéré pourrait permettre à Mara d’échapper aux assassins et aux manigances de ses rivaux. »

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *