La Société des Jeunes Pianistes, de Ketil BJORNSTAD


societe_pianistesKetil Björnstad est un musicien et un compositeur norvégien de renom. Et dans ce roman, il se révèle également un écrivain de talent.

Il nous décrit le parcours initiatique d’Aksel Vinding, un adolescent d’Oslo confronté à la mort accidentelle de sa mère et aux non-dits de sa famille en perdition, qui décide de se consacrer tout entier à la musique… et à sa fascination pour sa voisine, Anja Skoog, également musicienne .

De manière naturelle, ce roman est d’abord une immersion dans l’univers de la musique classique. On ressent à travers les mots de Ketil Björnstad la puissance et la portée des œuvres de tous ces compositeurs classiques. Cette fiction nous fait également découvrir les tensions et les pressions extrêmes que vivent ces adolescents qui ambitionnent de devenir des pianistes professionnels.

Mais La Société des Jeunes Pianistes est avant tout une plongée pleine de sensibilité dans les tourments intérieurs d’un jeune homme, dans la Norvège des années 60. La mort d’une mère, le délabrement d’une famille, la passion pour une voisine indéchiffrable, l’intégration dans un groupe de jeunes musiciens, la découverte de sa sexualité sont autant d’événements qu’Aksel est amené à vivre.

Ce que j’ai regretté est le manque de charisme de l’un des personnages au centre de l’œuvre, Anja Skoog, qui suscite la passion sans limites du héros. Elle m’est apparue égoïste et froide, particulièrement antipathique. Quant aux personnages secondaires, tels que Cathrine ou les amis d’Aksel, si je les ai trouvés plus sympathiques, ils m’ont semblé souvent réduits à une ou deux caractéristiques.

D’autre part, on peut déplorer certaines invraisemblances dans le récit (par exemple, j’ai trouvé la première partie décrivant le délabrement de la famille d’Aksel après la mort de la mère assez peu réaliste) ainsi que le fait que de nombreuses questions demeurent sans réponse à la fin du roman (quelle est la relation entre Anja et son père ? entre Anja et son professeur de piano ? comment vont se dérouler les débuts d’Aksel ?)

L’atmosphère de ce roman est ce qui en fait sa force et sa faiblesse. Sensible, mélancolique, à la fois sombre et lumineuse, elle mêle les notes de musiques aux affres de l’adolescence. Si elle fait de ce roman l’un de ceux que l’on n’oublie pas, elle peut aussi rebuter des lecteurs par son aspect perturbant.

>>>

Mais je vous conseille quand même de découvrir ce roman inhabituel…


Les petits [+] : l’atmosphère mélancolique, les thèmes de la musique et de l’adolescence traités avec sensibilité, le personnage principal, l’écriture, le cadre de l’intrigue 

Les petits [-] : l’atmosphère dérangeante, le personnage antipathique d’Anja Skoog, les questions laissées sans réponse


Autour de l’œuvre :

La Société des Jeunes Pianistes est le premier roman du musicien et compositeur norvégien Ketil Björnstad. Il a été publié en 2006 en norvégien et en 2008 en français.


L’histoire :

« La Société des Jeunes Pianistes, c’est le nom que s’est donné un groupe d’adolescents passionnés, à Oslo, à la fin des années 1960. À la fois amis et rivaux, ils ont en commun l’amour de la musique; pourtant, un seul remportera le concours du « Jeune Maestro ». Tous vont subir une terrible pression de leur entourage, mais surtout d’eux-mêmes. »

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *