La Saga de l’Empire Skolien, de Catherine ASARO


Fond-Quantum-RoseLa Saga de l’Empire Skolien est un cycle d’une très grande ampleur, dont seule une petite partie a été traduite en français. Les lecteurs francophones n’ont donc qu’un aperçu, à travers ces quatre romans, de l’univers développé par Catherine Asaro. (Et malheureusement, les éditions Mnémos, que j’ai contacté, ne prévoient pas de publier la suite….)

Chacun d’entre eux reprend et développe un arrière-plan fouillé et particulièrement intéressant, dont les enjeux se font sentir tout au long de la saga. On découvre trois grandes forces en présence dans ce space-opera : la Terre, et deux Empires issus d’une race d’humains enlevés de la Terre des millénaires auparavant et qui incarnent les versions futuristes des maîtres et des esclaves.

Bien que chaque tome puisse être lu séparément (à l’exception de Point d’Inversion et de Radiance qui se suivent), les liens familiaux qui existent entre les différents héros et la progression historique de la Saga au fil des romans permet au lecteur de suivre en filigrane l’évolution de l’univers et de ses héros, et il est donc préférable de les lire dans l’ordre de publication.

Les aventures des personnages, à la fois épiques et tragiques, reprennent les cadres classiques de la science fiction (planètes colonisées, combats spatiaux, rivalités inter-planétaires), mais sont pour autant originales grâce à la singularité et la profondeur de l’intrigue de Catherine Asaro.

Les héros, dotés de capacités physiques et psychiques exceptionnelles, sont à la fois les leaders et les symboles historiques de leur Empire, et les pions des enjeux politiques qui se dessinent dans la galaxie. Il résulte de ce paradoxe des personnages à la fois forts et sensibles, qui constituent une des grandes réussites de la Saga, et auxquels je me suis beaucoup attachée.

Une des autres particularités de ce cycle est le romantisme qui imprègne tous les romans. Les rencontres et les histoires d’amour qui se développent entre les personnages, prenantes, fortes, émouvantes, constituent une réussite incontestable. En particulier, le roman Quantum Rose constitue une vraie réussite en matière de science fiction romanesque.

>>>

Au final, la force de cet univers est de combiner des éléments scientifiques et technologiques (Catherine Asaro possède un doctorat en physique-chimie), des aspects politiques ainsi que des histoires personnelles fortes et romanesques.

Et pour ma part, je vais tenter de continuer la saga en anglais, car ces quatre tomes ne m’ont pas suffit !


Autour des roman :

La Saga de l’Empire Skolien se compose d’une vingtaine de romans et nouvelles écrits par l’écrivaine américaine Catherine Asaro. En français, seuls les quatre tomes suivants ont été publiés :

  • Point d’Inversion
  • Radiance
  • Quantum Rose (prix Nebula en 2001)
  • Soleil Ascendant

L’histoire :

« Soz est une merveille de la technologie cybernétique. Son corps et son cerveau sont bourrés de systèmes bioméca. Elle est aussi Principale de l’élite des forces spatiales Jagernautes skoliennes, un Rhon qui possède des pouvoirs psychiques rares, et… héritière impériale. Alors pour Soz, rien n’est jamais simple.

Grâce au psiber-espace, l’empire Skolien maîtrise les communications supraluminiques, et gouverne un tiers de la galaxie civilisée. Quand Soz, en mission avec son escadron, croise un Aristo, un membre de l’élite de l’empire rival des Troqueurs, ce sera le début d’une longue bataille. Contre la haine de ses ennemis. Contre les traditions de son peuple. Et contre elle-même. »

Bookmarquez le permalien.

One Comment

  1. j’aimerais tant pouvoir lire la suite… Pourquoi aucun éditeur français ne veut reprendre la traduction des autres tomes.
    Virginie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *