Du tourisme en Terre du Milieu

La stratégie touristique « fantasy » de la Nouvelle-Zélande

Il est désormais possible de visiter (presque !) pour de vrai la Terre du Milieu imaginée par l’écrivain J. R. R. Tolkien.

En effet, profitant du tournage sur son territoire des six films de Peter Jackson (afin d’adapter Le Seigneur des Anneaux puis Bilbo le Hobbit), la Nouvelle-Zélande tente d’attirer, depuis une dizaine d’années maintenant, de nouveaux visiteurs grâce à l’assimilation de ses paysages à ceux de la Terre du Milieu.

De nombreuses visites sont ainsi organisées, à travers le pays, sur les différents lieux de tournage (par exemple, au Mont Ruapehu, dans le parc national de Tongariro, qui a servi de modèle à la Montagne du Destin). D’ailleurs, les décors du village de Hobbitbourg, reconstruits à l’occasion du tournage du Hobbit, ont été désormais conçus pour durer, à des fins touristiques.

Guides touristiques, circuits, visites guidées, avions de la Air New Zealand aux couleurs de la Terre du Milieu : nombreux sont ceux qui tentent de profiter de cette manne.

Mais l’argument marketing « Terre du Milieu » sera-t-il suffisant pour attirer de nombreux touristes ? Pas sûr que beaucoup fassent le trajet uniquement pour cela. Mais il peut tout de même s’agir d’un critère supplémentaire avant de choisir une destination de rêve.

La Nouvelle-Zélande a, d’ailleurs, beaucoup d’autres arguments pour faire valoir son potentiel touristique : les paysages somptueux aperçus dans les films de Peter Jackson en sont la preuve.

Tolkien imaginait ses Hobbits vivant dans un verte campagne anglaise, alors qu’aurait-il pensé de cette version néo-zélandaise ?

En tout cas, moi, je me laisserais bien tentée par ce voyage…

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *