A propos d’un Gamin, de Nick HORNBY


propos_gaminAprès avoir beaucoup apprécié le roman Vous descendez ? de Nick Hornby, j’ai eu envie de lire l’un de ses précédents (et plus célèbres) livres : A propos d’un Gamin.

On y découvre Will, célibataire endurci d’une trentaine d’années, dont la vie se résume à paraître « cool » et à percevoir des royalties qui lui évitent d’avoir à travailler (son père ayant écrit l’une des chansons de Noël les plus populaires du pays…). Sa vie change lorsqu’il décide de draguer des mères célibataires en s’inventant un fils imaginaire : ce stratagème l’amène à faire la connaissance de Marcus, un enfant décalé et rejeté par ses pairs, et de sa mère (Fiona), baba-cool et dépressive.

Toute la saveur du livre tient dans la rencontre entre ces deux univers : la relation entre Will d’un côté, et Marcus et Fiona de l’autre, mène à de savoureuses confrontations entre deux façons de vivre et de voir les choses (Joni Mitchell vs Kurt Kobain ; végétariens vs barbecues ;  mocassins vs baskets ! ;-)).

On retrouve tout l’humour et l’ironie de Nick Hornby dans la description de ces ratés, de ces « loosers » que constituent en définitive tous les héros de ce roman. Mais, il s’agit d’une ironie pleine de tendresse, pour des personnages qui souffrent tous de leur inadaptation et de leur solitude…

Les deux héros, Will et Marcus, vont peu à peu s’apprivoiser et apprpour_un_garconendre l’un de l’autre : j’ai trouvé que la relation qui se nouait entre eux était touchante et révélait la sensibilité de l’auteur (que ce soit sur le divorce, les familles monoparentales, le célibat, la difficulté de s’intégrer).

A travers ce livre, c’est également un lieu et une époque (le Londres des années 90) que l’on (re)découvre tant l’auteur aime introduire des références culturelles (surtout musicales). Comme dans Vous descendez ?, je ne suis malheureusement pas sûre que certaines de ces références soient encore pertinentes dans quelques décennies.

Ce roman se lit très facilement, mais ce n’est pas l’un de ceux que je qualifierais de « coup de cœur ». L’intrigue est un peu trop prévisible, la fin, trop conventionnelle, étant d’ailleurs la partie que j’ai le moins aimée.

>>>

Néanmoins, A propos d’un Gamin, se révèle être un roman ironique et touchant qui permet de passer un agréable moment !


Autour du roman :

A propos d’un Gamin (About a Boy) a été publié en 1998 par le journaliste et romancier anglais Nick Hornby.

Il a été adapté au cinéma (sous le titre Pour un Garçon) en 2002 par les réalisateurs Chris et Paul Weitz, avec Hugh Grant dans le rôle titre.

Et depuis 2014, About a Boy est même adapté sous la forme d’une série télé :

J’ai regardé les premiers épisodes : l’intrigue diffère assez du roman, mais c’est plutôt sympathique et la relation entre les acteurs fonctionne bien. Affaire à suivre…


L’intrigue :

Pour un petit Londonien de douze ans, que sa mère, baba cool divorcée et dépressive, affuble de grosses lunettes et de mocassins ringards, et à qui elle inculque des théories aussi psychorigides qu’improbables à propos de l’existence, la vie n’est pas facile.
Pour un célibataire londonien de trente-six ans, riche, oisif, mais qui a de plus en plus de mal à dénicher des compagnes bien roulées, indulgentes et disponibles, la vie n’est pas facile non plus.
Quand le gamin et le célibataire se rencontrent dans un club pour femmes seules ou le célibataire s’est indûment introduit, les choses deviennent de plus en plus compliquées. Nick Hornby en dit beaucoup, en riant, sur la triste condition des mâles célibataires de tous âges, dans les tristes temps que nous vivons.

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *